vendredi 11 mai 2018
Actualités

Un nouveau souffle pour le château de Villers-Cotterêts

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2017, Emmanuel Macron annonçait déjà le désir d’offrir un nouvel essor la francophonie. 5ème langue la plus parlée dans le monde, l’état désire élever la langue française sur le podium.

C’est dans ce contexte que le château de Villers-Cotterêts dans l’Aisne a naturellement été choisi pour représenter la francophonie, bénéficiaire d’un appel à idées lancé en 2016. En effet, en 1539, François Ier y rend obligatoire l’usage de la langue française dans les actes officiels et les décisions de justice par un texte législatif.

Un nouveau souffle pour le château qui a subi de nombreuses dégradations depuis son usage comme dépôt de mendicité sous Napoléon, avant d’abriter un établissement pour personnes âgées. Le domaine est laissé à l’abandon depuis 2014.

Procédure accélérée par le projet autour de la francophonie, le château de Villers-Cotterêts hérite d’un nouveau gestionnaire : le Centre des Monuments Nationaux – CMN – présidé par Philippe Bélaval depuis 2012. Les restaurations du château, conséquentes, s’opèreront jusqu’en 2022.

Grâce à ce « laboratoire » de la francophonie, nous ne pouvons qu’espérer pouvoir fouler les pierres du château pour renouer avec la culture française, découvrir un lieu vivant et pluridisciplinaire doté d’une programmation ambitieuse pour réanimer un secteur difficile.