mercredi 23 janvier 2019
Actualités
Portraits

#Portrait Alice Black, de la banque au musée, il n’y a qu’un pas (ou presque)

 

Après avoir fait carrière dans la banque Crédit Lyonnais à New-York, elle se dirige vers sa passion première, l’art.

Alors qu’elle suit son époux à Londres, elle saisit les opportunités qui se présentent à elle grâce à un contexte favorable : d’abord volontaire au mécénat pour la Tate Britain, elle décroche ensuite un poste de commerciale pour Acoustiguide (entreprise qui fabrique des audioguides pour les expositions) qui lui permet de rencontrer les directeurs des musées en Angleterre, lui constituant un solide réseau. Elle bascule complétement au cœur de la sphère muséale en devenant responsable du corporate planning pour l’Imperial War Museums avant de passer curator. En 2007, le Design Museum recherche un directeur pour assurer sa transformation. L’annonce attire Alice Black, qui décroche ce nouveau poste.

 

Un développement du musée colossal est mis en œuvre pour trouver des fonds et développer les projets, tant sur les expositions que les outils de médiation et de transmission possibles. Au point que le musée fonctionne à 98% sur fonds propres.

Nouveau défi : surmonter le Brexit, contexte où les entreprises partenaires quittent le pays pour la France ou le Luxembourg ; et qui complique également des échanges d’œuvres entre les musées européens et l’Angleterre en terme de formalités administratives.